Handicaps, malformations et infirmités dans l’Antiquité

Sous la direction de Annie Allély 

Le dossier 2 relève des disability studies : il s’attache aux corps handicapés, malformés et infirmes, avec une attention particulière pour les embryons et les enfants – un champ de recherche encore nouveau pour les époques anciennes. La réflexion porte sur le vocabulaire utilisé pour nommer la différence physique et sur l’attitude des Anciens devant le handicap, celle-ci oscillant entre le rejet, l’élimination, et l’acceptation et l’intégration. Il y a peu d’ouvrages en français sur la question du handicap pour la période de l’Antiquité, le domaine ayant d’abord été exploré par des spécialistes anglo-saxons. Pour autant, les études contenues dans le dossier viennent compléter et enrichir la production non-francophone, sans la répéter ; elles s’adressent donc aussi aux chercheurs étrangers.

Annie Allély 
Introduction : Handicaps, malformations et infirmités dans l’Antiquité 

Embryons, nouveau-nés et enfants malformés 

Véronique Dasen 
Modèles anatomiques tératologiques et cabinets de curiosités dans l’Antiquité 

Annie Allély 
Les enfants handicapés, infirmes et malformés à Rome et dans l’Empire romain pendant l’Antiquité tardive 

Jeannine Boëldieu-Trevet 
Des nouveau-nés malformés et un roi boiteux : histoires Spartiates 

Jean-Baptiste Bonnard 
L’exposition des nouveau-nés handicapés dans le monde grec, entre réalités et mythes : un point sur la question 

Le corps handicapé, malformé et infirme 

Caroline Husquin 
Fiat Lux ! Cécité et déficiences visuelles à Rome : réalités et mythologies, des ténèbres à la lumière 

Catherine Baroin 
Boiterie et boiteux dans le monde romain à l’époque classique 

Jérôme Wilgaux 
Infirmités et prêtrise en Méditerranée antique 

Yannick Muller 
Infirmité et mutilation corporelle en Grèce ancienne : le cas de la famille étymologique de πηρός 

Patricia Gaillard-Seux 
Conclusions

Mental Illness in Ancient Medicine. From Celsus to Paul of Aegina – by Chiara Thumiger and P. N. Singer

Mental Illness in Ancient Medicine. From Celsus to Paul of Aegina

By Chiara Thumiger and P. N. Singer

publication Brill 2018

 

Summary from the publisher :

In Mental Illness in Ancient Medicine: From Celsus to Paul of Aegina a detailed account is given, by a range of experts in the field, of the development of different conceptualizations of the mind and its pathology by medical authors from the beginning of the imperial period to the seventh century CE. New analysis is offered, both of the dominant texts of Galen and of such important but neglected figures as Rufus, Archigenes, Athenaeus of Attalia, Aretaeus, Caelius Aurelianus and the Byzantine ‘compilers’. The work of these authors is considered both in its medical-historical context and in relation to philosophical and theological debates – on ethics and on the nature of the soul – with which they interacted.

 

More on the publisher website.