Handicaps, malformations et infirmités dans l’Antiquité

Sous la direction de Annie Allély 

Le dossier 2 relève des disability studies : il s’attache aux corps handicapés, malformés et infirmes, avec une attention particulière pour les embryons et les enfants – un champ de recherche encore nouveau pour les époques anciennes. La réflexion porte sur le vocabulaire utilisé pour nommer la différence physique et sur l’attitude des Anciens devant le handicap, celle-ci oscillant entre le rejet, l’élimination, et l’acceptation et l’intégration. Il y a peu d’ouvrages en français sur la question du handicap pour la période de l’Antiquité, le domaine ayant d’abord été exploré par des spécialistes anglo-saxons. Pour autant, les études contenues dans le dossier viennent compléter et enrichir la production non-francophone, sans la répéter ; elles s’adressent donc aussi aux chercheurs étrangers.

Annie Allély 
Introduction : Handicaps, malformations et infirmités dans l’Antiquité 

Embryons, nouveau-nés et enfants malformés 

Véronique Dasen 
Modèles anatomiques tératologiques et cabinets de curiosités dans l’Antiquité 

Annie Allély 
Les enfants handicapés, infirmes et malformés à Rome et dans l’Empire romain pendant l’Antiquité tardive 

Jeannine Boëldieu-Trevet 
Des nouveau-nés malformés et un roi boiteux : histoires Spartiates 

Jean-Baptiste Bonnard 
L’exposition des nouveau-nés handicapés dans le monde grec, entre réalités et mythes : un point sur la question 

Le corps handicapé, malformé et infirme 

Caroline Husquin 
Fiat Lux ! Cécité et déficiences visuelles à Rome : réalités et mythologies, des ténèbres à la lumière 

Catherine Baroin 
Boiterie et boiteux dans le monde romain à l’époque classique 

Jérôme Wilgaux 
Infirmités et prêtrise en Méditerranée antique 

Yannick Muller 
Infirmité et mutilation corporelle en Grèce ancienne : le cas de la famille étymologique de πηρός 

Patricia Gaillard-Seux 
Conclusions


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.